décembre 8, 2021

Upg-gabon

Dernières nouvelles et actualités mondiales d'UPG Gabon sur les affaires, les sports et la culture. Nouvelles vidéo. Nouvelles des États-Unis, d'Europe, d'Asie-Pacifique, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique.

Crise des réfugiés : Loukachenko demande des missiles à la Russie et l’OTAN évalue l’envoi de troupes à la frontière polonaise

La situation à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie se détériore. La police polonaise réprime les gaz lacrymogènes et les jets pour forcer les réfugiés à traverser la frontière vers l’UE (Photo: Reuters)

Cela a également commencé comme une crise migratoire, mais C’est déjà devenu un conflit amer entre la Russie et l’Europe. Des milliers de réfugiés du Moyen-Orient et d’Afrique arrivés en Biélorussie ces dernières semaines ont été contraints de se concentrer sur la frontière polonaise. Là, la police et l’armée polonaise ont bloqué leur chemin. Depuis Varsovie, ils accusent le dictateur Alexandre Loukachenko d’être à l’origine de l’incident en attirant et en convertissant des réfugiés par le biais des agences gouvernementales de tourisme. Une « bombe à retardement » Les a enfermés à la frontière et les a forcés à traverser illégalement la frontière européenne.

Depuis lors, il y a eu des affrontements entre les gardes polonais et les immigrés, avec des tirs féroces de soldats biélorusses et la famine et le froid dans les jungles alors que les fugitifs tentent de  » s’infiltrer « . Loukachenko, franchement, n’est pas seul. Cela a le soutien de la Russie. Et hier, il a demandé de le donner à son ami Vladimir Poutine Une organisation de défense nucléaire pour protéger ses frontières avec la Pologne, la Lituanie et l’Ukraine.

La France a déjà prévenu Moscou que si la crise continue de s’aggraver, l’OTAN interviendra. Il est suspecté aux États-Unis et en Europe La crise frontalière a été « fabriquée » pour masquer le déploiement massif de troupes russes à la frontière avec l’Ukraine..

L’Union européenne a déjà intensifié les sanctions contre la Biélorussie pour tenter de freiner ce qu’elle considère comme la politique biélorusse consistant à pousser les immigrés vers la Pologne. Nous devons venger les obstacles qui ont précédé la répression des manifestations de l’année dernière Contre la réélection frauduleuse de Loukachenko. Depuis Minsk, ils démentent une telle allégation et assurent que les réfugiés ont atteint la frontière polonaise sans être menacés par les gardes biélorusses. Il dit également que la Russie est soupçonnée d’être derrière les meurtres Ce sont des « mensonges fabriqués ». Mais à Bruxelles, ils ne lui faisaient pas confiance. Sont sûrs La crise des réfugiés à la frontière biélorusse-polonaise est étroitement liée à ce qui se passe sur l’autre frontière russo-ukrainienne.

La crise des réfugiés à la frontière polono-biélorusse en Europe et aux États-Unis est soupçonnée d'avoir incité la Russie à dissimuler son opération militaire massive visant à menacer l'Ukraine (Photo: REUTERS)
La crise des réfugiés à la frontière polono-biélorusse en Europe et aux États-Unis est soupçonnée d’avoir incité la Russie à dissimuler son opération militaire massive visant à menacer l’Ukraine (Photo: REUTERS)

Hier, le président de la France, Emanuel Macron s’est entretenu avec Poutine au téléphone Et lui a dit que l’OTAN serait prête à défendre la souveraineté de l’Ukraine, et que, selon l’OTAN, Moscou augmentait ses forces. « Le président a réitéré notre volonté de sauvegarder la souveraineté, l’intégrité territoriale et la sécurité de l’Ukraine le long de la frontière polonaise. Le conseiller de Macron a déclaré aux journalistes à l’Elysée.

READ  Le régime chinois a tenté d'interdire une exposition d'art en Italie

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré : « Nous observons Concentration anormale des troupesNous savons que la Russie a déjà utilisé ce type de capacité militaire pour mener une agression contre l’Ukraine. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réitéré qu’il « rejetait » les soupçons d’une action militaire russe accrue. Mais le département américain de la Défense a répondu qu’ils étaient leurs satellites Ils ont continué à voir la Russie concentrer ses forces avec des opérations militaires extraordinaires près de sa frontière avec l’Ukraine. Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré qu’il était préoccupé par le développement et que le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin rencontrerait le Premier ministre ukrainien jeudi.

Les séparatistes soutenus par la Russie ont pris le contrôle de la région orientale du Donbass en Ukraine en 2014, et le conflit se poursuit à ce jour. Moscou a également annexé la péninsule de Crimée de l’Ukraine plus tôt cette année-là, suite au désir de l’Ukraine de resserrer ses liens avec l’Union européenne.. Moscou revendique les eaux de la mer Noire autour de la Crimée, bien que la plupart des pays considèrent toujours la péninsule comme ukrainienne. Dans une conversation avec Macron, le dirigeant russe a qualifié les exercices militaires à grande échelle dans les eaux territoriales revendiquées par les États-Unis et leurs alliés de « provocation ». « Cela augmente les tensions dans les relations entre la Russie et l’OTAN. » Pendant ce temps, le porte-parole du Kremlin a commencé.

Loukachenko, quant à lui, souhaite que l’arsenal nucléaire de la Russie protège ses frontières sud et ouest, ciblant la Pologne et la Lituanie d’une part et l’Ukraine d’autre part. « J’ai besoin de plusieurs divisions à l’ouest et au sud, qui ont un système de sécurité très solide », a-t-il déclaré. Loukachenko a déclaré à l’Agence de sécurité nationale russe. « La Biélorussie et la Russie font formellement partie d’un » Etat d’union « et nous négocions étroitement et étroitement depuis de nombreuses années », a-t-il rappelé. Le lendemain, dimanche, le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a évoqué la nécessité de pourparlers au sein de l’OTAN sur la marche à suivre. « Il ne fait aucun doute que les choses sont allées trop loin. » Parallèlement, le ministre estonien de la Défense, Calle Lanet, a ajouté « Le potentiel d’augmentation est très élevé. »

Le dictateur biélorusse Alexandre Loukachenko (Photo : Europa Press)
Le dictateur biélorusse Alexandre Loukachenko (Photo : Europa Press)

« Si vous voulez provoquer une guerre, voici la formule avec la plus grande probabilité de succès. Envoyez des milliers d’immigrants à votre frontière, essayez de pousser vos forces frontalières dans le quartier et lancez une alerte lorsque vos voisins tentent d’expulser les migrants. Dans une situation si tendue Les soldats d’autres pays peuvent mal comprendre le feu et riposter. A la frontière biélorusse avec la Pologne, un tel conflit accidentel est désormais un danger certain. Que fera l’OTAN si cela se produit ?Elizabeth Bra, de l’American Enterprise Institute, demande dans un article qu’elle a publié sur le site spécial. Sécurité un.

READ  "Ça m'a semblé qu'une rivière d'enfants me quittait" : elle a eu neuf enfants et a battu un record du monde Chroniques

Chancelier allemand, Angela Merkel veut calmer la situation Avec Loukachenko, il a cherché à mettre en place un couloir pour fournir une aide humanitaire à des milliers de migrants, dont beaucoup, selon les Irakiens, ont été trompés par les entreprises touristiques biélorusses. On leur a promis l’entrée en Pologne et de là en Allemagne et dans d’autres pays d’Europe centrale « sans problèmes majeurs ».. Pour l’instant, Minsk n’a montré aucun signe de vouloir coopérer avec la proposition de Merkel. Beaucoup de mauvais sang entre les deux. Cette conversation téléphonique Premier contact entre le président biélorusse et le dirigeant occidental Depuis l’élection présidentielle de l’année dernière en Biélorussie, Loukachenko a provoqué des protestations massives de manifestants l’accusant de fraude électorale et de répression subséquente. L’Union européenne augmente les sanctions contre la Biélorussie depuis des mois. Comprend des restrictions déjà utilisées Loukachenko, son fils et 165 autorités biélorusses sur la liste. Les exportations de potasse, un minéral industriel largement utilisé comme engrais, ont également été restreintes, ce qui en fait l’une des principales sources de devises du pays.

Un groupe de réfugiés bloqué à la frontière polono-biélorusse transfère un collègue malade à cause du froid extrême et de la pluie (Photo: AP)
Un groupe de réfugiés bloqué à la frontière polono-biélorusse transfère un collègue malade à cause du froid extrême et de la pluie (Photo: AP)

Loukachenko menace de fermer le gazoduc transportant du gaz russe vers l’UE Via le territoire biélorusse. « Nous réchauffons l’Europe et ils menacent de fermer la frontière », a déclaré le dictateur, faisant référence au gazoduc Yamal-Europe, a rapporté l’agence de presse officielle Belda. « Et si le gaz naturel y était coupé ? Je leur recommande de réfléchir avant de parler à la Pologne, la Lituanie et d’autres personnes tête nue.

READ  Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions à la dictature de Daniel Ortega après les moqueries des élections nicaraguayennes

Pendant ce temps, alors que tous les dirigeants montrent les dents, il semble que certains entendent déjà le son des trompettes de guerre. Des dizaines de milliers de personnes sont dehors dans le froid glacial Sans accès aux services de base. Malgré cela, ils disent qu’ils sont prêts à être sur le no man’s land entre la Biélorussie et la Pologne. Jusqu’à ce que la Russie et l’Europe règlent leurs affaires et terminent leur voyage vers le territoire moins hostile d’où elles viennent et sont maintenant piégées.

Continuer la lecture: